Trois astuces pour se sentir bien ici et maintenant

Ecrit par : dimanche, juillet 20, 2014 12 Permalink

Mes trois astuces pour me sentir bien tout de suite.

 

Pour commencer, je félicite cette initiative du blog plateforme-bienetre  de faire un carnaval d’articles pour que tous prenions en compte et profitions des expériences des uns et des autres. Initiative bien détaillée demandant aux intervenants comment se sentir bien au quotidien, consultable ici.

On y apprends beaucoup de choses sur le développement personnel et le bien être. Les plus anxieux et les plus déprimés trouvent beaucoup d’outils qui leur correspondent grâce au succès de ces conseils qui ont fait leur preuves.

Donc voici trois des astuces que j’ai pour me sentir bien ici et maintenant.

  1. Observer ses penséesEn fait, c’est l’une des clés principales du bien-être pour moi, être capable de me dire que même si je m’attelle à atteindre un objectif, plusieurs idées parasites peuvent venir saboter la bonne marche en avant pour parvenir à l’atteindre. Ainsi, être capable de photographier dans mon esprit ces idées parasites m’aide à mieux les gérer. En fait, si elles sont particulièrement méchantes ou critiques envers moi, je les prénomme. Adolphe en général. Adolphe, c’est mon mental, celui qui viendra toujours ajouter son grain de sel pour dire, « Tu es nul, pour qui tu te prends, tu es ridicule, ça va jamais marcher ». Avoir pris l’habitude d’identifier ses idées parasites liées à mon mental qui me juge est une belle astuce que j’explique dans cet article disponible ici.
  2. Observer ses émotionsDans la même optique que le sous-titre précédent, observer (plutôt, être conscient du ressenti qui peut se passer dans mon corps en « toutes » circonstances est aussi une belle astuce qu’il peut-être bon de connaitre et de savoir faire. Si je traverse une phase de colère, de peur, de doute etc… En prenant l’habitude de bien les ressentir, pouvoir se dire que dans l’instant présent, je ne peux pas faire mieux que de fabriquer ce ressenti-là est le début de la maitrise que l’on a sur elles. Ils nous est tous arrivé, étant petit, d’avoir eu peur. Vous souvenez-vous de cet ami proche qui rigole de la situation en disant : »ha ha!, t’as eu peur »Quelle a été votre réaction ?Pour ma part, souvent, ça a été d’objecter : « Non, j’ai pas eu peur ». Alors que si, j’avais eu peur.C’est quand j’ai admis que oui, j’ai pu avoir peur, et de dire à combien entre 0 et 10, que j’ai su les accepter, il à ensuite été facile, avec une petite formation, de ne plus en être esclave.J’explique d’ailleurs dans cette formation gratuite en vidéo que beaucoup trouve longue (mais quand c’est ennuyeux, le fond est bon !!!) sous quelles conditions le cerveau fabrique de la colère et de la peur.
  3. Avoir un ancrageAvoir un ancrage, c’est très utile quand on a le truc pour bien observer ses émotions car en un clin d’oeil, on peut se retrouver en pleine sérénité.Comme je l’explique dans cet article spécialement dédié à l’ancrage, il y suffit d’avoir un souvenir paisible ou on a ressenti le succès, la sécurité ou toute autre émotion positive pour pouvoir, moyennant un tout petit moment de concentration, puiser dans les ressources que cet instant nous a apporté.

Voilà trois des astuces que j’ai dans ma besace pour me sentir bien ici et maintenant. Il y en a d’autres possibles, je serai ravi de savoir lesquelles vous utilisez… Ecrivez-le ci dessous svp 😉

 

12 Comments
  • Ali du blog "La Réflexologie & Le Bien Etre"
    juillet 21, 2014

    Bonjour Joël,

    3 astuces intéressantes, je les utilise du mieux que je peux, c’est un exercice qu’il faut pratiquer régulièrement.

    Merci et bonne continuation…

    • Joël ALIDOR
      juillet 23, 2014

      Merci Ali, Sympa aussi tes articles sur la réflexologie et auto-massage… J’adhère totalement !

  • Ophélie
    juillet 23, 2014

    Salut,:-)
    Ta photo d’aurore boréale est magnifique, l’expression de la beauté et d’évolution de la terre! Les autres photos sont belles aussi, du coup je me sens bien sur ton site! Il a un beau design, sobre et clean. J’ai pas pu m’empêcher d’espionner quel thème tu as utilisé! 😉
    Je parle aussi de la dépression et angoisse dans la version de mon article. Ton article me parle du coup… oui être observateur, et quand on est là avec une émotion, qu’on lui fait la place, qu’on la reconnait… elle s’en va…!
    Amicalement,
    Ophélie

    • Joël ALIDOR
      juillet 23, 2014

      Merci Ophélie pour tes compliments sur le site… Oui on s’est tous donné du mal pour faire des articles sympas et qui soient utiles à nos visiteurs dans ce carnaval… Mais c’est tellement chouette !!!

  • Jess
    juillet 24, 2014

    Bonjour,
    Voici trois astuces que j’utilise:

    1) J’écris au moins trois choses pour lesquelles je suis reconnaissantes de ma journée
    2) Je m’efforce de m’approcher de la nature (aller au bord d’un lac, dans un parc, ou si je ne peux pas, aller près d’un arbre ou un animal)
    3) Et je prends des respirations plus longues et plus profondes 🙂

    Merci pour cet article et ce partaaage de blogs!!

    Jess

    • Joël ALIDOR
      juillet 30, 2014

      C’est super d’être capable d’exprimer sa gratitude pour des choses précises. C’est se rendre compte de ce que l’on a. Bravo Jess !

  • Dorian
    juillet 24, 2014

    Bonjour Joël,

    L’observation de ce qui nous entoure, de nous-même et de ce qui nous fait nous sentir bien, voilà ce que je retiens. Observer est une belle clé pour se recentrer et avoir une belle énergie.

    Merci pour ta participation à l’événement !

    Bien amicalement,
    Dorian

    • Joël ALIDOR
      juillet 25, 2014

      C’était un privilège Dorian,
      Merci pour cette belle initiative. A quand le prochain carnaval ?

      • Dorian
        juillet 26, 2014

        C’est tous les mois Joël !

        • Joël ALIDOR
          juillet 30, 2014

          Super ! j’espère pouvoir y participer…

  • isabelle
    juillet 25, 2014

    Bonjour Joël! Observer ses pensées, ça c’est une astuce en or!! Dès que cette habitude est prise, chasser les pensées parasites, négatives et néfastes devient un peu plus facile. Et là, on se sent déjà mieux. Merci de nous le rappeler, ça à l’air basique mais dans la frénésie de la vie, ce n’est pas si simple. 😉

    • Joël ALIDOR
      juillet 30, 2014

      Oui c’est comme le vélo… Mais quel bonheur quand on sait bien le faire, alors qu’il suffit de s’atteler à le faire. Merci pour ton commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *