Ancrage

Ecrit par : vendredi, juillet 11, 2014 3 Permalink

 L’ancrage est une technique simple et pratique qui après une formation très courte vous permet de vous recentrer en un clin d’oeil si vous traversez un bouleversement émotionnel.

Aujourd’hui, je viens vous parler d’un outil qui demande un peu d’effort pour le mettre en place, mais qui est efficace au quotidien si on y pense 10 secondes par jour montre en main.

Il s’agit de l’ancrage.

L’ancrage, c’est quoi ?

Pour reprendre une définition du Larousse, pour un alpiniste, un ancrage est le fait de s’assurer un point d’appui solide sur un rocher.

En fait, avec l’ancrage comme vous allez le découvrir ici, si vous vous surprenez à traverser un épisode d’angoisse de dépression, de colère… Vous allez pouvoir trouver une façon de retrouver un état calme et serein en un clin d’oeil.

Comment ça marche ?

Pour que ça marche, il faudra vous mettre dans un endroit calme ou vous pouvez vous retrouver avec vous-même.

Ensuite, vous allez vous rappeler  un instant dans votre vie où vous vous vous êtes sentis particulièrement en succès ou en sécurité.

Vous pouvez choisir un instant dans la nature, un succès à un examen ou au permis de conduire, un moment en famille ou avec des amis particulièrement joyeux ou en amour.

Prenez bien le temps de retrouver cet instant. Il faut qu’il ait été vécu dans votre vie. Ne cherchez pas à l’imaginer. Vous avez votre instant ? Très bien.

  • Visuel

Maintenant, mettez-vous bien vous mettre en tête les détails de cet instant… (vous étiez dedans ? dehors ? que voyiez-vous ? faites un listing le plus précis possible de ce que vous avez vu lors de ce moment). Passez le temps qu’il faut à revisiter les détails visuels de votre instant choisi. Par exemple, je choisis un instant de vacances au bord de la mer, je me souviens bien de ce bleu azur, ce ces vagues, le ciel bleu sans un nuage. Il y avait des enfant qui jouaient au ballon, d’autres qui faisaient des châteaux de sable. Je vois bien la forme particulière des rochers. Je ne saurais pas décrire la végétation, mais je l’ai bien en tête.

  • Auditif

Souvenez-vous maintenant des sons que vous avez entendus lors de cet instant. Pour reprendre mon exemple, entend-on le son des vagues, le son du rire des enfants qui jouent. Le son peut être aussi le silence, si vous avez choisi un instant particulièrement calme.

  • Tactile

Souvenez-vous de ce que vous touchiez lors de cet instant. Etiez-vous debout ? assis ? allongé ? Pour reprendre l’exemple, oui, j’étais sur la plage assis sur un paréo étendu sur le sable. Mes mains d’ailleurs, caressaient le sable. Ressentez bien les points de contacts de votre corps avec son environnement (les fesses sur le sable, les mains sur le sable). Sentez si besoin la brise du vent sur votre visage. Si  lors de votre instant, vous êtes dans l’eau, ressentez-bien de nouveau votre corps dans l’eau.

  • Bilan

Refaites brièvement le tour de vos ressentis visuels auditifs et tactiles et c’est maintenant que l’ancrage commence.

Quand vous êtes bien dans vos ressentis, que vous revivez bien l’instant, faites en sorte que votre pouce et majeur de la main que vous choisirez encercle le poignet de votre autre main. (si vous comprenez pas, c’est très clair dans la vidéo). Voilà vous avez un ancrage. Pour vérifier qu’il fonctionne bien, prenez trente seconde pour penser à une histoire que vous aimez pas (l’actualité en est farcie),  et refaites votre geste d’ancrage avec votre poignet encerclé. Que ressentez-vous ?

Ce que vous ressentez là sera votre ressenti d’ancrage.

  • Pour que ça marche :

Pour que ça marche, il faut refaire le geste d’ancrage tout les jours, car faute de répétition et d’exercice, la mémoire du corps ne s’en rappellera plus avec le temps (un peu comme une machine qu’on met de coté pendant longtemps et qui nécessite beaucoup d’efforts pour la remettre en marche). Si vous savez que vous devez passer un moment particulièrement stressant (examen, entretien, voyage, transport…) vous aurez toujours votre geste avec vous. Prenez un peu de temps pour bien vous souvenir des détails de votre instant choisis (visuel, auditif, tactile), et aidez votre corps à se rappeler de cet ancrage en refaisant le geste tout en étant bien, j’insiste dans le ressenti de l’instant.

 

Si aussi vous vous rendez compte que vous ne maitrisez plus rien de vos émotions, un réflexe, l’ancrage en mettant votre main sur votre poignet.

 

Faites-nous part des bienfaits que vous vivez à mettre en pratique ce conseil en écrivant votre avis ci-dessous.

 

 

3 Comments
  • Juliette
    juillet 12, 2014

    Merci de donner ce genre d’outil précieux, gratuitement!!

    • Joël ALIDOR
      juillet 30, 2014

      Et j’en prépare d’autres !!!

  • Maria Massei
    septembre 9, 2014

    Bonjour Joël,
    Je trouve ton défi à la hauteur de tes qualités et merci beaucoup car tu sais rendre simple et accessible ce qu’on appelle « technique » .
    Comme toi je souhaite que toutes ces informations soient le plus largement répandu pour un bien être rapide et durable de tous ceux qui sont demandeurs.
    A la semaine prochaine pour la vidéo suivante.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *