Le début de la gentillesse

Ecrit par : samedi, août 2, 2014 6 Permalink

Le pouvoir de la gentillesse.

Que nous souffrions des symptômes de dépression ou non, nous sommes tous sensibles aux marques de gentillesse.
Je vais vous parler dans cet article d’un jeu qui était à la mode dans les années 60. Ce jeu se faisait en groupe, et consistait à scotcher une feuille de papier dans le dos de chaque participant.
Chacun devait écrire ce qu’il pensait être la plus grande qualité de l’autre. On arrive toujours à trouver quelque chose de positif chez l’autre même si cet individu n’est pas un proche, ou qu’on le connaisse depuis peu.
Dans son livre les chemins de l’éveil (éd du jour 2001) le psychiatre australien Roger Walsh mentionne une institutrice qui a fait ce jeu dans une classe d’enfants difficiles. Chacun des enfants est reparti de l’école avec sa feuille remplie de qualités. La maîtresse avait réécrit les qualités pour preserver l’anonymât.
Comment trouvez-vous ça vous ?
Toujours est-il que des années plus tard, lors de l’enterrement d’un de ces élèves mort pendant la guerre au Vietnam, la maman du défunt s’est approchée de cette maîtresse et lui a dit :  » Vous vous souvenez de la lettre que vous aviez donné à Mark ? Il l’avait accrochée au dessus de son lit en rentrant à la maison ce soir-là. eh bien, elle était dans la poche intérieure de son uniforme lorsqu’il est mort. Je voulais vous dire merci pour ce que vous avez fait pour lui… »

Pourquoi n’écrivons-nous pas une telle lettre ? Une lettre de nos qualités qui plaisent à nos contemporains. L’idée est donc la suivante, donnez la chance à vos amis, collègues, voisins, commerçants la chance de savoir quelle est la qualité que vous préférez chez eux. Et s’ils vous répondent quelle est la qualité qu’il préfèrent chez vous, écrivez-là sur la feuille de vos qualités.

Ecrive ci-dessous comment votre vie change depuis que vous jouez à ce jeu.

 

6 Comments
  • Clarisse
    août 3, 2014

    C’est une idée merveilleuse que je vais de ce pas essayer ! On verra si les gens se prêtent au jeu…

    • Joël ALIDOR
      août 3, 2014

      Même si les gens ne se prêtent pas au jeu, ça sera super positif pour eux d’entendre les qualités qu’on apprécie sincèrement chez eux…

  • Juliette
    août 8, 2014

    J’avais fait cela une fois!! J’avais envoyé un sms personnalisé à 10 ou 20 de mes amis, pour dire à chacun d’entre eux quelle(s) qualité(s) je préfère chez eux.
    Avant tout, cela m’a procuré énormément de plaisir et m’a mis dans un dynamisme particulièrement positif.
    Et ensuite, ça a touché tous ceux à qui j’ai écris, qui m’ont a minima remercié, et pour beaucoup, m’ont dit ce qu’ils appréciaient chez moi. Je n’ai pas pensé à les réécrire sur du papier, mais j’ai gardé ces émotions dans mon coeur…
    Ca me donne envie de recommencer 🙂
    On oublie bien souvent que ce n’est pas bien compliqué en soi d’être positif; on a juste tendance à se mettre des barrières, ou maintenir celles que d’autres mettent sur notre route.
    En tout cas, je vais réessayer l’exercice. Merci pour l’article!

    • Joël ALIDOR
      août 10, 2014

      Super Juliette, c’est vrai qu’on a tendance à se mettre des barrières. Ce site donnera d’autres outils pour les faire tomber, et c’est génial que de plus en plus de gens veulent les faire tomber…

  • Jess
    août 29, 2014

    Salut! Salut!
    Waaaw!
    J’aime ce gentil article sur la gentillesse… ça me donne envie de faire comme cette maîtresse et sauver les enfants!
    Merci Joëëëëël!!!

    • Joël ALIDOR
      août 30, 2014

      Oui, c’est vrai que ce qu’a fait cette institutrice est génial. Disons à tous ce qu’on trouve de bien chez eux, ça fait tellement de bien à dire et à entendre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *